+1
1
+1
2
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Publié le 11 mars 2023 à 09h00 – Temps de Lecture 10 min.

La femme écologiste joue un rôle crucial dans le combat contre le changement climatique, ses actions s’étendant de la tête des mouvements écoféministes à la conduite de projets durables et innovants, en particulier dans le secteur de l’agriculture. Le changement climatique touche chacun différemment, exacerbant les inégalités existantes liées au sexe, à l’ethnicité, au faible revenu ainsi qu’à d’autres facteurs sociaux et économiques. Les solutions sont plus efficaces lorsqu’elles prennent en compte ces réalités, en soulignant l’importance de l’engagement, de la solidarité et de la reconnaissance de l’environnement à travers le prisme de la biodiversité, de la déforestation et de la protection de la terre.

Pour atteindre l’objectif de l’Accord de Paris de limiter le réchauffement planétaire à 1,5 degré Celsius, l’inclusion de toutes et tous, notamment davantage de femmes et de filles, est indispensable. Il est essentiel d’impliquer les femmes à tous les niveaux, des négociations sur le climat aux salles de conseil, des forêts aux champs, en particulier dans les secteurs et régions durement touchés par le changement climatique. Cela met en évidence la nécessité d’une approche inclusive qui valorise la biodiversité, combat la déforestation et renforce la solidarité et l’engagement envers notre terre et notre environnement.

photo shoot pkpk t-shirt femme

Les femmes, plus touchées par les catastrophes climatiques

Le changement climatique affecte de manière disproportionnée les femmes, en particulier dans les zones rurales des pays en développement. Ces dernières sont souvent plus impliquées dans les tâches domestiques, perçoivent des salaires inférieurs, et ont moins accès à la terre, aux intrants, à la technologie et aux services financiers. Cette situation est exacerbée par le changement climatique qui peut aggraver les inégalités de genre, affectant les droits des filles à l’éducation, à la protection contre la violence et à la santé sexuelle et reproductive.

Impact sur le Travail et l’Éducation:

  • Les femmes constituent une plus grande partie de la main-d’œuvre agricole dans les pays en développement, les exposant davantage aux désastres climatiques.
  • Les catastrophes climatiques augmentent le risque de violence basée sur le genre, de mariage précoce et de diminution de l’éducation pour les filles et les femmes.
  • Le changement climatique peut élargir l’écart de revenu entre les ménages dirigés par des hommes et ceux dirigés par des femmes.

Vulnérabilité et Prise de Décision:

  • Les femmes sont moins impliquées dans la prise de décision concernant la prévention et l’adaptation au changement climatique.
  • Le changement climatique peut augmenter le risque de violence contre les femmes et les filles lors de la collecte de ressources, du déplacement ou au sein des familles en raison de la rareté des ressources.
  • Les femmes, en tant que travailleuses agricoles principales, sont gravement impactées par la dévastation du secteur agricole, surtout dans les zones sujettes aux conditions météorologiques extrêmes.

Ces facteurs soulignent l’importance d’une approche inclusive pour lutter contre le changement climatique, qui tient compte des besoins spécifiques des femmes et renforce leur rôle dans les processus de décision.

Les inégalités sociales exacerbées par le climat

Le changement climatique aggrave les inégalités existantes, touchant de manière disproportionnée les communautés à faible revenu et marginalisées. Voici quelques points clés qui illustrent comment ces inégalités se manifestent et s’intensifient :

Sécurité alimentaire et accès aux ressources :

  • Les femmes, en particulier, font face à une insécurité alimentaire accrue, leur accès déjà limité aux ressources étant davantage restreint par les effets du changement climatique.
  • Les communautés à faible revenu, qui dépendent fortement de l’agriculture, subissent des pertes de productivité agricole, entraînant des pénuries alimentaires et une hausse des prix des aliments.

Vulnérabilité aux événements climatiques extrêmes :

  • Les communautés à faible revenu et les populations marginalisées sont particulièrement vulnérables aux impacts des événements climatiques extrêmes, tels que les inondations, les sécheresses et les vagues de chaleur, en raison de ressources et d’infrastructures limitées.
  • Les zones urbaines à faible revenu sont plus exposées aux vagues de chaleur en raison du manque d’espaces verts et de la prévalence de matériaux absorbant la chaleur.

Santé et bien-être :

  • La pollution de l’air aggravée par le changement climatique exacerbe les problèmes respiratoires, tels que l’asthme et les allergies, affectant de manière disproportionnée les communautés marginalisées.
  • Les maladies liées à la chaleur et les décès dus à la chaleur sont plus fréquents parmi ces communautés, exacerbant les disparités de santé existantes.

Ces points mettent en évidence la nécessité d’adopter des stratégies d’atténuation et d’adaptation au changement climatique qui tiennent compte des vulnérabilités et des besoins spécifiques des communautés à faible revenu et marginalisées, afin de promouvoir une résilience climatique inclusive et équitable.

Impact du changement climatique sur la santé reproductive des femmes

L’impact du changement climatique sur la santé reproductive des femmes est profond et multifacette, affectant leurs droits en matière de santé et de reproduction, essentiels pour l’égalité des genres dans l’action climatique. Voici quelques-uns des effets les plus significatifs :

Perturbations des services de santé :

  • Les catastrophes naturelles, de plus en plus précoces et fréquentes, perturbent les services de santé et l’accès aux contraceptifs.
  • Les femmes enceintes exposées à la pollution encourent des risques plus élevés pendant la grossesse, notamment des naissances prématurées, un faible poids à la naissance, l’hypertension maternelle, et une fertilité réduite.

Augmentation des mariages précoces et abandons scolaires :

  • Le changement climatique contribue à une augmentation des mariages précoces et des abandons scolaires chez les filles, limitant leur accès à l’éducation et exacerbant les inégalités de genre.

Risques sanitaires accrus :

  • Les vagues de chaleur, les incendies de forêt, les sécheresses, les maladies à transmission vectorielle et l’augmentation de la température mondiale posent des risques sanitaires accrus.
  • L’exposition à la pollution particulaire fine (PM 2.5 et PM 10) issue de la combustion des combustibles fossiles est particulièrement nocive, entraînant une augmentation des naissances prématurées et des problèmes de santé maternelle.
  • Les maladies telles que le paludisme, la dengue, la schistosomiase, le Zika et le Chagas devraient se propager avec le changement climatique, affectant davantage les femmes.

Ces points soulignent l’urgence d’une action climatique qui tienne compte des besoins spécifiques des femmes et renforce leur résilience face aux défis sanitaires exacerbés par le changement climatique.

Comment la femme écologiste affronte le défi du changement climatique

Le combat des femmes pour la justice climatique

Les femmes jouent un rôle crucial dans la lutte contre le changement climatique, non seulement en tant que victimes disproportionnées de ses effets, mais aussi en tant que leaders et innovatrices dans la recherche de solutions durables. Leur engagement dans l’action climatique est essentiel pour une transition juste vers une économie verte, qui prend en compte la création de nouveaux emplois et qualifications dans les industries non liées aux combustibles fossiles.

  • Leadership et Transparence: Les entreprises dirigées par des femmes tendent à être plus transparentes concernant leur impact climatique, ce qui est crucial pour une action climatique efficace.
  • Innovations Durables: Des exemples concrets, comme l’utilisation de l’agriculture durable dans l’écosystème du páramo en Équateur pour restaurer des écosystèmes fragiles, montrent l’impact positif de l’implication féminine dans la gestion environnementale.
  • Financement Sensible au Genre: Des figures comme Norah Magero au Kenya mettent en avant l’importance d’un financement sensible au genre pour les solutions climatiques, soulignant la nécessité d’une approche inclusive.

La lutte des femmes pour la justice climatique met en lumière l’importance de soutenir les organisations, entreprises et coopératives dirigées par des femmes engagées dans l’action climatique. Il est crucial d’utiliser sa voix et son vote pour tenir les dirigeants responsables et plaider pour des futurs équitables et durables. En outre, l’autonomisation économique des femmes doit être un pilier central de la politique climatique et de l’action, reconnaissant le rôle crucial des femmes dans la lutte contre le changement climatique tout en augmentant leur revenu et stimulant la croissance mondiale.

Faire face ensemble: Vers une résilience climatique inclusive

Pour relever collectivement le défi du changement climatique, il est impératif d’adopter une approche inclusive qui valorise et intègre les perspectives de genre dans les politiques et programmes de réduction des risques climatiques. Voici quelques stratégies essentielles :

Participation égale et pleine :

  • Assurer la participation pleine et égale des femmes et des filles dans les processus décisionnels est primordial pour des solutions au changement climatique efficaces.
  • Améliorer la gouvernance et la conservation des ressources naturelles par la participation active des femmes dans la gestion des ressources.

Accès aux ressources productives :

  • Augmenter la production agricole et la sécurité alimentaire grâce à l’accès des femmes aux ressources productives.
  • Réduire les émissions de CO2 en garantissant aux femmes un accès égal aux ressources productives, ce qui entraîne également une augmentation de la divulgation des émissions de carbone des entreprises avec un pourcentage plus élevé de femmes dans les conseils d’administration.

Stratégies d’adaptation et financement :

  • Aligner les politiques nationales en matière de population et démographie, de planification familiale et de santé reproductive, de plans d’adaptation au changement climatique et de stratégies de croissance économique nationale.
  • Établir une ligne de financement climatique dans les budgets de développement national et sous-national et améliorer les mécanismes d’allocation et de déboursement.
  • Investir dans des interventions qui rendent les services essentiels, comme les soins de santé et l’éducation, résilients et adaptables lors de crises.

Ces mesures soulignent l’importance d’une résilience climatique inclusive, reconnaissant le rôle critique des femmes dans la lutte contre le changement climatique et la nécessité d’une représentation égale dans la gouvernance climatique pour des initiatives climatiques plus efficaces et durables.

Conclusion

Tout au long de cet article, nous avons mis en lumière le rôle indispensable des femmes dans la lutte contre le changement climatique et les défis qu’elles doivent relever. De leur participation cruciale au sein de mouvements écoféministes à leur implication dans des projets agricoles durables, il est clair que l’inclusion des voix féminines est non seulement nécessaire pour parvenir à une résilience climatique inclusive mais aussi pour garantir l’efficacité des actions entreprises. En reconnaissant et en valorisant le rôle des femmes, nous pouvons progresser vers la réalisation de l’objectif de l’Accord de Paris et au-delà, vers une société égalitaire et durable.

La nécessité d’une approche inclusive qui tient compte des besoins spécifiques des femmes et des communautés marginalisées est indéniable. Les implications de cet article soulignent l’importance de l’autonomisation des femmes dans le contexte climatique, non seulement comme un impératif éthique mais aussi comme une stratégie efficace vers la justice climatique. En prenant des mesures concrètes pour intégrer les perspectives de genre dans la politique climatique, en soutenant l’autonomisation économique des femmes et en sollicitant leur participation active dans la prise de décision, nous pouvons collectivement faire face aux défis du changement climatique tout en bâtissant des communautés plus fortes et plus résilientes.

Pile de T-shirts Miss PKPK POURQUOI ? PARCEQUE ! T-shirt en coton

FAQs

Comment les femmes peuvent-elles contribuer à la lutte contre le changement climatique ?

Les femmes peuvent jouer un rôle clé dans la lutte contre le changement climatique, notamment en s’engageant pour la protection des droits des filles, qui sont particulièrement vulnérables aux crises climatiques. Ces crises augmentent les risques de violence et d’exploitation envers les filles, y compris les abus sexuels, physiques et la traite des êtres humains.

Quelle est la méthode de Greta Thunberg pour combattre le réchauffement climatique ?

Greta Thunberg combat le réchauffement climatique en exigeant du gouvernement suédois qu’il réduise les émissions de dioxyde de carbone conformément aux objectifs fixés par l’accord de Paris. Elle manifeste son engagement en organisant une « grève de l’école pour le climat » et en restant assise devant le Parlement suédois pendant les heures de classe.

Qui s’engage activement dans la lutte contre le changement climatique ?

L’Union européenne est l’un des acteurs économiques majeurs engagés dans la lutte contre le changement climatique. Elle a réussi à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 31 % par rapport à 1990, atteignant ainsi le niveau le plus bas en 30 ans.

Quels sont les principaux défis associés au changement climatique ?

Les défis majeurs liés au changement climatique incluent la gestion de l’eau, la sécurité alimentaire, l’urbanisation, la sécurité énergétique et la préservation des écosystèmes. Le changement climatique affecte ces domaines de manière significative et représente plus qu’une simple question scientifique ou un souci environnemental mineur.

+1
1
+1
2
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0